Griveaux fait grise mine

0

Lundi 7 janvier – Un essoufflement des Gilets jaunes était annoncé. Benjamen Griveaux avait qualifié d’agitateurs, ceux qui poursuivraient le mouvement. Les intéressés ont finalement répondu par une mobilisation supérieure aux précédentes. De façon plus ciblée, certains ont frappé à sa porte, si fort qu’elle a fini par céder. Le porte-parole du gouvernement a cru y voir avant tout une attaque contre la république. Pourquoi pas ! Jusqu’à conclure que la victime, c’est la “maison France”. 
Celle d’en haut, peut-être. En attendant, la France d’en bas, la France réelle, elle, cherche toujours à se faire entendre.

Post your comment