Griveaux fait grise mine

0

Lundi 7 janvier – Un essoufflement des Gilets jaunes était annoncé. Benjamen Griveaux avait qualifié d’agitateurs, ceux qui poursuivraient le mouvement. Les intéressés ont finalement répondu par une mobilisation supérieure aux précédentes. De façon plus ciblée, certains ont frappé à sa porte, si fort qu’elle a fini par céder. Le porte-parole du gouvernement a cru y voir avant tout une attaque contre la république. Pourquoi pas ! Jusqu’à conclure que la victime, c’est la “maison France”. 
Celle d’en haut, peut-être. En attendant, la France d’en bas, la France réelle, elle, cherche toujours à se faire entendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services