On lui a coupé l’antenne

0

Jeudi 5 novembre – Au micro de Jean-Jacques Bourdin, Philippe Verdier explique que la cause de son licenciement n’est pas lié à son travail mais à son livre très contesté par les ayatollah de la bien-pensance.   http://www.medias-presse.info/

Post your comment