Mercredi 26 avril – Tandis que Macron avait rendez-vous avec les représentants syndicaux de la société américaine à Amiens, Marine Le Pen est allée en visite surprise sur le site pour entendre les ouvriers et ainsi, remporter leur adhésion et marquer des points dans la campagne. http://www.medias-presse.info/

Le Pen lave plus blanc

Vendredi 28 avril – Mercredi, 5 000 policiers ont manifesté à Paris pour faire entendre leurs revendications aux deux candidats à la présidentielle et pour rendre hommage à leur collègue abattu par un islamiste sur les Champs-Elysées. https://www.tvlibertes.com/

Candidats interpellés

Lundi 24 avril – “Il n’y a pas d’autre choix que de voter contre l’extrême droite !” Telle est la consigne de vote de Fillon, éliminé au profit de Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Une vieille habitude républicaine en somme. http://www.medias-presse.info/

Trouver la juste mollesse

Dimanche 3 avril – Lors de la matinale de l’imitateur humoriste Canteloup, Marine Le Pen qui était l’invitée, pleurait de rire. C’est bien d’avoir les rieurs avec soi, sauf quand ils sont politiquement incorrects. Les auteurs du sketch se le sont vu reprocher. http://www.medias-presse.info/

Rire diabolisant

Samedi 25 mars – À un mois du premier tour, Marine Le Pen a été reçue par l’hôte du Kremlin. Grincements de dents chez les politiquement corrects. http://www.medias-presse.info/

Adoubement incorrect

Dimanche 19 mars – La clause Molière, appliquée dans les chantiers de quelques régions de France, est vivement contestée par le clan immigrationniste et défendue par la candidate FN. http://www.medias-presse.info/

Clause toujours !

Samedi 4 mars – À la veille de la manifestation de soutien à Fillon confronté à sa mise en examen, Hollande a prévenu : “Il ne peut pas y avoir de manifestation” qui “mette en cause” la justice. http://www.medias-presse.info/

Touche pas à mes juges !

Lundi 27 février – Pour la première fois, un président rend visite à une loge maçonnique. Hollande y a fustigé Marine Le Pen qui avait invité les magistrats à ne pas céder aux “persécutions” dont elle se dit victime. Hollande assure la probité de l’état, entouré des ses amis francs-maçons.[…]

Franc-magouilleries